PAULINE SCHNEEBERGER


Invisibles




Devenir sans-abri c’est disparaître, devenir invisible.

S’effacer de cet espace public qu’on aménage comme on peut. Cette architecture de la débrouille se mêle au panorama pour s’y intégrer complètement et devenir paysage urbain. Et pourtant elle ségrègue toujours un peu plus encore. Chacun essaie de s’aménager un semblant de "chez-soi", trouver un endroit sécure où l’on pourra passer la nuit, mais également s’approprier un lieu, afin de se sentir appartenir à cette planète, légitimer son existence.

Notre société semble être vaincue par la routine et ne remarque plus ces abris de fortune, témoignages poétiques, dramatiques de ces vies marginalisées par la précarité, la solitude.

Pauline Schneeberger 

Invisibles




Becoming homeless people is disappearing, becoming invisible.


To erase from this public space that one arranges as one can. This architecture of unraveling mixes with the panorama so that it integrates completely and becomes urban landscape. And yet this architecture still segregates a little more.
Everyone tries to create a semblance of "home", find a safe place where you can spend the night, but also appropriate a place, to feel part of this planet, legitimize its existence.

Our society seems to be defeated by routine and no longer notices these shelters of fortune, poetic testimonies, dramas of these lives marginalized by precariousness and solitude.

Pauline Schneeberger


       

Toulouse
Septembre 2016



Toulouse
Novembre 2017




Toulouse
Avril 2018




Toulouse
Septembre 2017




Toulouse
Décembre 2017






Projet réalisé au Mamyia 7, 6x7 négatif couleur.

4” X 5”


My silver fondness



4”x5”
I started photography thanks to my father, and this medium is for me the father of all the others. I had to pay tribute to them.



                    

                     


Être


Qui sommes-nous ?

Homme ?
Femme ?
Masculin ?
Féminin ?
Singulier ?
Pluriel ?

Ce travail s’inspire du mythe de la caverne de Platon: “ Que voyons-nous de nous-même ? “
Ce que la société, les autres, la famille nous renvoient ? Sommes-nous un peu de tout, différents et semblables à la fois ? Notre ombre est-elle fidèle à notre représentation des choses ou peut-elle mentir sur son origine ?

Cette question s’adresse à tous et n’a aucunement la prétention de proposer une réponse, bien au contraire...


Pilou








       

                     





  


                


Being

Who are we ?

Man?
Women ?
Male?
Female?
Singular?
Plural?

This work is inspired by the myth of Plato's cave: "What do we see of ourselves? "
What does society, others, family send us back? Are we a bit of everything, different and similar at the same time? Is our shadow faithful to our representation of things or can it lie about its origin?
This question is for everyone and has no pretension to offer an answer, quite the contrary ...

Pilou


"T’es handicapé(e) toi ?!"

Ce projet prend racine dans le travail que j’effectue au sein de l’Espace Perce-Neige Fleurier, en Suisse.

Au cours des onze années passées auprès de ces personnes en situation de polyhandicap, j’ai appris à les connaître, à les aimer véritablement. Ces personnes m’ont énormément appris sur le monde, la vie, l’échange, moi-même.


Je voulais travailler sur le lien qui nous attache, les moments d’échanges simples et purs, vrais et complices. Ces instants avec eux où je me sens moi, complétement, exister jusqu’au bout des ongles.

Pour cela j’ai imaginé et mis en place une atmosphère particulière à chacun, imprégnée de leur personnalité et de notre complicité, ces scénettes ont été reconstituées dans mon garage, hors institution.

Et oui je suis handicapée moi, handicapée d’aimer la vie, d’aimer les gens, d’aimer aimer…

Handicapé, on l’est tous…





Pauline Schneeberger










                                                   
Merci à eux...





EPNF Fleurier (CH) - Pauline Schneeberger






A.L.I.A.S





 










Toutes utilisations et/ou reproductions sous quelques formes que ce soient sont interdites sans l’autorisation préalable de l’auteur.